Une Fête de la Libération 2021 animée et très suivie


Les Tretsois se sont retrouvés le vendredi 20 août 2021 afin de célébrer le 77ème anniversaire de la Libération de Trets. Il y a 77 ans, la Ville de Trets fût libérée des jougs de l’Allemagne nazie par les alliés et résistants français.
Cette année, en ce 20 août, plus d’une centaine de Tretsois se rassemblaient pour célébrer ensemble la Libération de notre commune.
Cette grande journée de fête et de commémoration débutait dès 16h00 avec une exposition de véhicules civils et militaires d’époques boulevard de la République ainsi qu’un défilé des véhicules et figurants dans les rues du centre-ville proposé par l’association Chevrons Tractions Luberon.
À 18h, sur la Place de l’Hôtel de Ville, avait lieu la cérémonie de la Libération en présence d’Anne-Laurence PETEL, Députée de la 14ème circonscription des Bouches-du-Rhône ainsi que Béatrice BONFILLON-CHIAVASSA, Conseillère départementale du canton de Trets et des élus du Conseil municipal.
Le journée s’achevait par le bal de la Libération, orchestré par le groupe Saxo Love à partir de 21h, Place de la Gare.

Une journée riche en évènements, qui démarrait par l’invasion de figurants, véhicules civils et militaires des années 40 dans le village, mais également Marguerite, une vache imposante et bruyante. Plus d’une dizaine de véhicules d’époque étaient exposés devant la mairie. De nombreux curieux se sont rendus sur place afin de prendre des photos et d’échanger avec les passionnés. Les véhicules ont par la suite fait deux tours des grandes rues du centre-ville, avant de reprendre place boulevard de la République, peu avant la cérémonie.
La 77ème cérémonie de commémoration de la Libération de Trets débutait, sous le commandement de Monsieur Eric PERICHON, membre des Anciens combattants de Trets et Adjoint-chef en retraite de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, engagé dans la réserve opérationnelle des Pompiers de Paris et dans les formations professionnelles des métiers de la sûreté.
Étaient également présents autour du Monument aux Morts la Garde Républicaine, qui répond toujours favorablement aux invitations de la Municipalité, la Gendarmerie, les Sapeurs-Pompiers, la Légion Étrangère, la Police Municipale, les Anciens Combattants, le Souvenir Français, une dizaine de Porte-drapeaux, ainsi que de nombreux Tretsois et touristes.

Le Président des Anciens Combattants, Maurice CHAGNY, était le premier à prendre la parole au pupitre. Une allocution mettant l’accent sur les étapes de notre libération, et sur l’importance d’entretenir les mémoires des maquisards et résistants qui ont tout fait, au péril de leurs vies, pour notre commune :
Monsieur le Maire et Conseiller métropolitain,
Madame la Députée de la 14e circonscription,
Madame la Conseillère départementale représentant Madame la Présidente du Conseil départemental
Mesdames et Messieurs les maires et représentants des communes du canton,
Messieurs les représentants des corps constitués, Gendarmerie, Pompiers, Police municipale
Mesdames et Messieurs les représentants « du Souvenir Français »,
Messieurs les représentants de la Légion Étrangère,
Mesdames et Messieurs les Anciens Combattants et Résistants,
Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs les porte-drapeaux,
Tretsoises et Tretsois, chers amis,
Il y a 77 ans, en 1944, la France se libérait avec l’aide des Alliés anglo-américains, du joug hitlérien qui l’enserrait depuis juin 1940.  Mais également, en cette année 1944, l’ordonnance du 9 août proclamait le rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental : la République était rétablie, et les lois du régime de Vichy abrogées. Cette ordonnance très importante rappellera que la République n’a jamais cessé d’exister au sein de la France Libre.
Depuis cette année 1944, depuis la Libération, 77 ans se sont écoulés, l’espace de 2 générations, le temps d’un oubli, plus ou moins profond. Ces évènements d’alors, pour la jeunesse d’aujourd’hui, peuvent sembler loin, mais pour les anciens qui les ont vécus, c’était hier. Pourtant, si les Français aujourd’hui peuvent vivre, travailler, s’exprimer, librement, c’est grâce aux dizaines de milliers d’hommes qui – dans les années sombres de l’occupation et de la clandestinité – ont consenti au sacrifice total pour que vive la France. Des Français moyens, des hommes et des femmes comme on en croise chaque jour dans la rue, mais qui croyaient en la France, en leur pays, en la Liberté ; ils ont pris les armes et se sont faits soldats de l’ombre, maquisards.  Ils démontraient ainsi que leur esprit patriotique était intacte, tout comme l’amour qu’ils avaient de la France ; comme la plupart d’entre vous aujourd’hui qui montrez, par votre présence à cette cérémonie, que ces deux sentiments ne sont pas morts dans le cœur des français, et que le seul drapeau tricolore flotte et flottera toujours sur notre beau pays.   
 Le 20 août 1944, Trets retrouvait la liberté, après plusieurs années d’occupation par les nazis. La libération de Trets survint 5 jours après le Débarquement de Provence du 15 août. Des milliers d’êtres humains attendaient cet instant, non seulement les combattants de la vague d’assaut, les bataillons des forces aéroportées, les équipes d’état-major,  ou les marins des navires de combat ; mais aussi les hommes et les femmes de Provence, qui mettaient leur espoir dans le jour prêt à se lever »  (§ « Le Débarquement de Provence de J.Robichon).                   
 Il est bon de rappeler ici quelques faits locaux qu’ils ont vécus dans la période qui a précédé le 20 Août 1944 :
  • En mars 1944, des volontaires constituèrent un groupe de Résistants, à l’origine du maquis de Saint-Jean-du-Puy. Ce maquis recevra à différentes reprises des armes et munitions par parachutages à des endroits tels que Kirbon ou le Mont Olympe.
  • Le 12 août, les chefs de groupe reçurent l’ordre de rejoindre le maquis; 108 résistants des maquis de St Jean et du Puits d’Auzon sont présents sur les lieux pour commencer la guérilla.
  • Le 14 août, au cours d’un combat aérien, un chasseur américain est abattu à la verticale de la Jolie. Le pilote, Robert O’Neil, est recueilli et soigné par les patriotes.
  • Dans la matinée du 20 août, la jonction avec les troupes américaines de la Force Alpha qui ont débarquées le 15 août sur les côtes varoises est réalisée au quartier de Mauvan, sur la commune de Puyloubier. Ces Américains sont les hommes de la 3eme Division d’ Infanterie, sous le commandement du Général O’ Daniel.        
A 8h la libération de Trets est confirmée. Officiellement, le 20 août est reconnu comme la date de sa libération, ainsi que le confirme l’extrait du registre des délibérations du conseil municipal de ce jour.  Le 21 août, Aix et Gardanne seront libérés à leur tour par les mêmes troupes américaines du général O’ Daniel.
Aussi, en ce 77ème anniversaire de la Libération de Trets, par notre présence ici, nous rendons hommage à tous ceux qui ont combattu et qui sont morts pour notre liberté et pour défendre la grandeur de notre Nation.
 Des Tretsois Résistants et Combattants, acteurs de cette Libération, à  notre connaissance ils n’en restent que 2, et c’est leur rendre un hommage particulier que de les citer ici, même si leur état de santé, malheureusement, ne leur permet pas d’être présents à cette cérémonie :
  • Barthélémy CALDERON : du maquis du Puy d’Auzon a participé à de nombreux coups de main contre l’ennemi ; qui fête ce mois-ci 103 ans.
  • Adrien TROTEBAS qui a participé à la Campagne de France, jusqu’en Allemagne.
  • Et nous n’oublierons pas Tonin TEISSIER & Martial REYRE, ces deux figures marquantes de la résistance locale qui nous ont quittés depuis le début de cette année.
Aujourd’hui, le fanatisme, le terrorisme, les communautarismes menacent la paix, la sécurité des peuples, la liberté et les Droits de l’Homme. Le temps s’éloigne de la France de Louis XIV et de celle de Napoléon. Voici venu le temps d’une nation moyenne dans un monde en effervescence. Si nous devons en prendre acte, il nous appartient de refuser que ce temps nouveau balaie la grandeur de notre histoire afin de la mettre au niveau du temps présent. Soyons fiers de nos héros ; des grands et des petits, des généraux et des hommes du rang, des femmes et des hommes, des combattants métropolitains et de nos combattants coloniaux,  cette expression aujourd’hui clouée au pilori. Aussi, fidèle au souvenir de celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour la grandeur de la France dans un monde sans guerre et sans haine, l’Union Française des Anciens Combattants et Victimes de Guerre appelle tous nos concitoyens à poursuivre le combat en faveur de la Solidarité et de la Paix ; et elle vous invite à communiquer aux jeunes générations, et j’y insiste, le respect des valeurs nationales, le sens du devoir et l’idéal de ceux qui ont combattu et fait le sacrifice de leur vie pour une France libre.
Que vivent la France éternelle et la République“.

Monsieur le Maire prenait ensuite la parole. Une allocution rendant hommage aux Tretsois résistants, et à toutes les personnes qui se sont battues pour notre liberté il y a 77 ans… :
Madame la Députée,
Madame la Conseillère départementale,
Mesdames et Messieurs de la Garde républicaine,
Monsieur le Président des Anciens combattants,
Monsieur le représentant du Souvenir français,
Monsieur le Président et Madame la Vice-présidente de l’Amicale des Anciens de la Légion étrangère,
Mesdames et Messieurs les Porte-drapeaux,
Mesdames et Messieurs les représentants de la Gendarmerie,
Mesdames et Messieurs les représentants du Centre de Secours,
Mesdames et Messieurs les représentants de la Police municipale,
Messieurs les représentants du CCFF,
Mesdames et Messieurs, chers Tretsois,
Je remercie Monsieur Frédéric MARTIN et les membres des Chevrons Tractions Luberon de nous accompagner sur cette Fête de la Libération.
Nous nous retrouvons ce soir comme chaque année pour commémorer en ce 20 août la fin de l’occupation de notre commune et sa Libération.
Commémorer c’est prendre un engagement :
  • Engagement auprès de nos anciens, mémoires vivantes d’évènements que nous ne voulons pas oublier,
  • Engagement envers nous-mêmes, en regardant ce que nous sommes et ce que nous voulons devenir,
  • Engagement enfin auprès de nos plus jeunes, à qui nous devons faire partager cette Histoire, NOTRE Histoire pour qu’elle devienne la leur.
L’année passée à cette date, à cet endroit, je vous faisais partager mes souvenirs de rencontre et de témoignages, mon profond respect pour nos anciens résistants et combattants et en particulier un d’entre eux, mon ami Antonin TEISSIER, qui nous a quittés malheureusement au cours de l’année qui vient de s’écouler.
J’ai également une pensée pour Barthélémy CALDERON et Adrien TROTEBAS, qui sont encore parmi nous aujourd’hui.
De ces histoires qui ont bercé notre enfance, de ces images qui ont nourri notre imagination, de cette cruelle réalité qui contrastait avec l’insouciance de nos jeunes années, nous avons un sentiment de reconnaissance.
Cette liberté d’hier et d’aujourd’hui, nous la devons à ces femmes et ces hommes qui, naguère, sont allés au combat.
Libérée du joug de la tyrannie, notre commune a dû se reconstruire.
L’histoire a renforcé cette volonté d’avancer ensemble, cette farouche volonté de vivre ensemble,              
Cette ambition partagée d’un développement harmonieux et équilibré.
Oui l’histoire est le miroir du présent, la lanterne qui éclaire le chemin de l’avenir.
En tout et toute chose, rien n’est jamais acquis. Si les combats ont changé de forme, nous devons malgré tout individuellement et collectivement, participer aux défis d’aujourd’hui et de demain.
Santé, écologie, équilibre géopolitique, tyrannisme pseudo-religieux sont autant de terrain où notre Nation reste engagée.
A travers la Nation, c’est chacun de nous qui reste engagé par des actions animées de la même volonté,
– des mêmes impératifs,
– de la même ambition que les combats d’hier : « l’ambition de construire un monde meilleur »,
– un monde d’individus libres de bâtir leur destin,
– un monde qui préservera la santé, et l’avenir de nos enfants,
– un monde juste et équitable digne du sacrifice qu’on consentit nos aînés.
Ce rendez-vous annuel avec notre histoire doit entretenir cette conscience en chacun de nous.
Conscience d’appartenir à quelque chose qui nous dépasse et qui nous transcende.
Il fallait être sacrément déterminé et animé d’une soif de justice et de liberté pour que nos jeunes tretsois combattants résistants luttent au péril de leur vie.
C’est cet héroïsme que nous magnifions aujourd’hui, c’est ce courage et cette abnégation que nos anciens ont déposé dans nos mains.
Aujourd’hui, nous sommes les dépositaires de cette volonté.
Ainsi, nous devons essayer de nous en montrer digne car quel que soit son statut social, son pouvoir, ses moyens chacun de nous doit participer à cet effort collectif.
Nos anciens femmes et hommes nous ont montré la voie, reprenons ce flambeau et continuons d’avancer en ce sens. 
A chaque époque, pour chaque génération, les guerres changent de formes mais restent un danger pour notre sécurité, notre liberté et l’avenir des futures générations.
Commémorer la Libération de Trets nous convie à la fidélité, à l’audace de l’engagement, à la capacité du rassemblement.
Enfin, commémorer la Libération de Trets, c’est se rappeler combien notre devise Liberté Égalité et Fraternité est fragile, combien elle est d’actualité et surtout, combien elle mérite de la développer et de la protéger.
77 ans après, c’est aussi, Mesdames et Messieurs, le message que nous laissent tous les libérateurs de la Ville de Trets dont nous commémorons à cet instant la mémoire.
Vive la République
Vive la France
Vive Trets

Puis, Béatrice BONFILLON-CHIAVASSA, Conseillère départementale représentant Martine VASSAL, Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône prenait la parole à son tour :
“Monsieur le Maire, cher Pascal,
Madame la Députée, chère Anne-Laurence
Mesdames, Messieurs les Élus, Adjoints au maire et Conseillers municipaux,
Mesdames, Messieurs Présidents d’associations,
Mesdames, Messieurs, Chers Amis, 
Merci à chacun d’entre vous de votre présence 
Je tiens également à vous dire, au nom du Conseil départemental et de sa Présidente, à quel point je suis heureuse et fière d’être avec vous pour cette journée de commémoration.
Il y a 77 ans, le 20 août 1944, au lendemain du débarquement sur les côtes varoises, Trets était libérée, libérée du joug hitlérien, de l’Allemagne nazie. Cette date signifie, depuis lors, la Libération de Trets. Mais, nous le savons, les alliés allaient devoir se battre quelques mois encore, jusqu’à la capitulation du Japon.
C’est finalement le 2 septembre 1945 que la Liberté parvint à triompher de la barbarie, et les armes se turent.
Grâce à l’union des Forces Françaises Libres, des Combattants de la Résistance, des soldats de l’Armée d’Afrique et bien entendu des armées des alliées, la France se libérait de l’oppression et retrouvait le camp des vainqueurs.
En ce jour de commémoration, en votre nom, je veux rendre hommage aux combattants héroïques, aux victimes de ces terribles années de guerre, ainsi qu’à toutes celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour Notre Liberté.
Le 20 août 1944 est inscrit pour toujours dans notre histoire, l’histoire de notre magnifique Provence.
Il marque non seulement la fin des combats qui ravagèrent une grande partie de notre territoire, de notre planète, mais aussi la défaite d’une idéologie criminelle et totalitaire qui a semé la haine, la terreur et la mort, qui a provoqué la déportation et l’extermination de populations entières.
Mesdames, Messieurs,
Merci d’être venus, pour nous souvenir, ensemble, rassemblés, de tous ceux qui nous ont libéré du joug nazi au prix de leur vie.
Leur engagement ne fût pas seulement celui de la libération d’un territoire. Il fût aussi et surtout, un combat pour des valeurs. Celles qui ont un nom : dignité humaine, tolérance, liberté, fraternité, solidarité, égalité dans la République et la Démocratie.
Sachons tirer un enseignement de tout cela. Et tout faire pour que l’histoire ne se répète pas.
N’oublions pas que Brecht nous disait “Qu’il était encore fécond le ventre d’où sorti l’immonde bête”…
Qu’il nous faut donc être vigilant et combattre tout ce qui ne fait pas partie des valeurs de dignité et liberté.
Pour que l’histoire ne se répète pas, il nous faut continuer à bâtir une société, une autre, aux territoires élargis mais aux valeurs identiques, une société qui place l’homme au cœur de ses préoccupations.
Un monde de développement, de travail, de solidarité et bien entendu de démocratie.
À ce titre, Monsieur le Maire, chers Élus, permettez-moi, tout à fait humblement de vous remercier de cette initiative et de l’organisation de cette journée.
Ensemble, aujourd’hui, toutes générations confondues, vous faites tous en sorte que la mémoire, par la fête demeure.
Vous savez à quel point le Conseil départemental et sa Présidente Martine VASSAL que je représente aujourd’hui, sont sensibles à cette approche et à ce travail citoyen. 
Mesdames et Messieurs, je vous remercie, une fois encore de votre présence. 
Vive la République,
Vive la France,
Vive Trets
Et surtout que vive la Paix”

Une fois les allocutions terminées, la cérémonie se poursuivait par les dépôts de gerbes : Madame la Députée Anne-Laurence PETEL, Béatrice BONFILLON-CHIAVASSA pour le Département, Pascal CHAUVIN pour la Ville de Trets, Maurice CHAGNY pour les Anciens combattants et Christian LELOUP pour le Souvenir français.
Une minute de silence était alors observée avant que ne retentissent la Marseillaise, puis le Chant des Partisans.
La cérémonie terminée, les expositions de véhicules et figurants reprenaient au Boulevard de la République.
Cette Fête de la Libération s’achevait par le traditionnel bal organisé par le service Festivités de la Ville et offert aux habitants sur la Place de la Gare. Dès 21h, le groupe Saxo Love animait donc la soirée. Une fan zone avait été mise en place pour l’occasion avec pass sanitaire obligatoire. Un concert replongeant les Tretsois d’antan avec des musiques d’hier en première partie de soirée, puis des musiques plus récentes en fin de prestation. Parmi le public conquis, nombreux se sont levés pour danser.
Cette Fête de la Libération, organisée autour des contraintes sanitaires, aura été une belle réussite. Les Tretsois y ont répondu présent et tous étaient rassemblés pour célébrer la mémoire des personnes qui se sont battues hier pour nos libertés d’aujourd’hui.
Belle rentrée pour les associations de Trets

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/09/IMG_9135.jpg"><img class=" wp-image-51200 alignright" src="https://www.trets.fr

RENTRÉE 2021 – Les petits Tretsois ont repris le chemin de l’école

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/09/P2020622.jpg"><img class="alignright wp-image-51099" src="https://www.trets.fr/

Soirée rock dans la Cour du Château avec OSIRIS

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/08/P2020487-1.jpg"><img class="alignright wp-image-51011" src="https://www.trets.f

Trets poursuit l’hommage à ses pompiers, Gérard et Maggid, disparus il y a 32 ans

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/08/IMG_8434.jpg"><img class=" wp-image-50731 alignright" src="https://www.trets.fr

Divine soirée de gospel dans la Cour du Château des Remparts

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/07/20210717_222715.jpg"><img class="alignright wp-image-50568" src="https://www.t

Les festivités de la Saint Éloi ont fait leur grand retour avec succès !

<h5></h5> <hr /> <h5>Vendredi 9 juillet 2021 à 18h00, les membres de la Confrérie Saint Éloi se déplaçaient en cortège depuis la Place de

Retour sur la cérémonie républicaine du 14 juillet 2021

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/07/14.07.2021.3.jpg"><img class="alignright wp-image-50606" src="https://www.trets

L’inclassable Tony SAINT LAURENT a fait son show dans la Cour du Château

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/07/P2000648.jpg"><img class=" wp-image-50634 alignright" src="https://www.trets.fr

Le club de boulomanes “Les Modestes” a fêté ses 50 ans

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/07/IMG_6804.jpg"><img class=" wp-image-50079 alignright" src="https://www.trets.fr

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Permet l'analyse et le comportement des utilisateurs

  • _ga
  • _gid

Refuser tous les services
Accepter tous les services