Le tretsois Jean-Mary MAURICE découvre un gouffre dans les entrailles de la Sainte Victoire

Le tretsois Jean-Mary MAURICE découvre un gouffre dans les entrailles de la Sainte VictoireC’est Jean-Mary MAURICE, tretsois et Président de l’association spéléologique du Sud-Est, et son équipe qui ont fait cette découverte historique au cœur de la montagne Sainte-Victoire.

.

.

Le 26 décembre dernier, une équipe de spéléologues tretsois découvre un réseau de galeries inédit et surtout, un puits de 160 mètres de profondeur, le plus grand du massif et l’un des plus grands des Bouches-du-Rhône.
Il n’y avait pas eu de telle découverte depuis les années 1960 sur le massif de la Sainte-Victoire. Un puits de 160 mètres de profondeur exploré le 26 décembre dernier par les spéléologues de l’association spéléologique de Sud-Est.
Découverte inattendue dans ce massif qui compte quelques galeries souterraines, mais pas aussi profondes. Le gouffre appelé “Bataille” de la Sainte-Victoire est le plus grand du massif mais il se place aussi dans le top 5 des plus grands gouffres des Bouches-du-Rhône derrière ceux des Calanques ou de La Ciotat par exemple.

.

gouffre bataille
.
Les spéléologues connaissaient depuis de nombreuses années une galerie, située à 60 mètres de profondeur. Mais un courant d’air, assez important, leur a mis la puce à l’oreille. Lampes frontales, piquets et marteaux, les spéléologues ont mis plusieurs mois avant de tomber sur le puits.
Au cours de leur descente dans les entrailles de la montagne, ils sont même tombés sur des petites pépites comme un crâne d’écureuil, charrié par de l’eau à 110 mètres de profondeur, il daterait de 500 à 1000 ans.

.

.

Jean-Mary MAURICE témoigne : “En 45 ans de spéléologie, pour moi, c’est du jamais vu ! Quand on découvre cela, on est comme des enfants qui trouvent un trésor, j’étais tout tremblotant, j’étais le premier à descendre dans le grand puits”… “Les découvertes des galeries et des grands espaces laissent supposer qu’après le bouchon au fond du puits à moins 160 mètres, on trouve d’autres grands volumes, c’est à dire qu’on peut descendre à moins 200 mètres, voire plus”.

Informations France Bleu Provence

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Permet l'analyse et le comportement des utilisateurs

  • _ga
  • _gid

Refuser tous les services
Accepter tous les services