NOUVEAU À TRETS – Association d’Entraide des Citoyens du Monde (ECM)

Une nouvelle association solidaire vient de se créer à Trets, Entraide Citoyens du Monde (ECM).
Voici ses missions :

Œuvrer à l’autonomie des personnes accueillies

Permettre aux familles de devenir autonomes dans le nouvel environnement qu’elles découvrent : connaître les droits liés au statut de protection temporaire, identifier les
administrations et autres institutions présentes dans la vie quotidienne des résidents français, et se familiariser avec toute démarche utile, pouvoir s’exprimer en français. Se repérer sur le territoire d’accueil, pouvoir se déplacer et notamment emprunter les transports en commun, faire ses courses. Pouvoir repérer les services sociaux habilités à instruire les demandes de titre, de ressources, d’aides matérielles et financières. Pouvoir s’affilier aux organismes compétents en matière de formation et d’emploi. Assurer l’inscription des enfants dans les modes de garde et à l’école. Savoir trouver des possibilités de ressourcement par le biais d’une activité culturelle sportive. S’inscrire dans un parcours de soin (somatique et psychologique) en identifiant un médecin traitant. Trouver les ressources permettant à ceux pour qui cela est important de vivre leur spiritualité.
Mode opératoire : il mobilise des bénévoles (assistantes sociales, psychologues, infirmiers, médecins, avocats, puéricultrice, pharmaciens, éducateurs spécialisés, spécialiste des traumatismes migratoires, étudiants, aidants citoyens) eux même inscrits dans des réseaux. Il donne lieu à la possibilité d’interventions directes : possibilité d’une consultation, d’un conseil, d’une orientation, d’un accompagnement, d’une permanence d’accueil…
L’association est attentive à la dimension citoyenne de ces interventions, à sa posture de vigilance quant à la promotion de la capacité d’agir des personnes.
Elle prend aussi en compte les situations de sidération qui peuvent exiger une attention et de l’aide autour de la vie quotidienne.

Entraide des familles entre elles et lien avec le pays d’origine

Il s’agit d’une part, dès l’arrivée des personnes sur le territoire, de les mettre en relation avec leurs compatriotes présents à proximité, favoriser leur contribution à l’accueil, l’interprétariat solidaire par exemple et le partage d’expérience.
Il s’agit d’autre part de faciliter toute communication avec leurs relations restées au pays, de faciliter les liens possibles avec les administrations locales, les représentations
diplomatiques…
Mode opératoire : l’association se propose de présenter les familles arrivantes et celles déjà installées, soit par une rencontre directe, soit à la faveur d’activités, d’évènements partagés, de la participation active à la vie de l’association.
Concernant le lien au pays d’origine, l’association facilitera un accès à internet, se tiendra en relation avec les amicales communautaires, et le consulat.

Le soutien aux accueillants et l’Entraide des familles accueillantes

Compte tenu de la douleur vécue par les personnes exilées, la rencontre et leur accueil peut générer une charge émotionnelle importante pour les familles accueillantes. Cet accueil leur demande une grande disponibilité au regard de la fragilité des familles accueillies. Il s’agit
donc de leur apporter toute aide et assistance utile sur le plan matériel et psychologique.
Outre ce soutien, l’association se propose de mettre en relation les familles qui proposent un accueil aux personnes réfugiées, de favoriser un partage de la parole, l’échange d’expérience, la solidarité qu’elle soit matérielle ou relationnelle.
Mode opératoire : sur les questions matérielles, c’est le réseau des bénévoles et des familles d’accueil et accueillies qui est mobilisé (il est en effet proposé que les familles accueilles deviennent progressivement actives au sein de l’association).
Concernant le soutien psychologique, l’association mobilise une ressource bénévole et professionnelle.

La médiation avec les institutions

Il est connu que l’installation des familles exilées, même provisoire, est semée d’obstacles : situations complexes, blocages administratifs, confrontation entre urgence et défaut de réactivité, incompréhensions liées à des difficultés linguistiques ou des situations inédites qui ne trouvent pas de réponse dans les procédures existantes…
L’enjeu pour l’association est de se doter d’un réseau actif et réactif permettant de faciliter le dénouement des situations.
Mode opératoire : mise à disposition d’un interprète, mobilisation d’un aidant sur la situation à accompagner, mobilisation du réseau pour débloquer les situations.

Le portage d’actions collectives

Elles peuvent avoir une portée intercommunale, voire départementale.
Ces actions s’inscrivent dans divers domaines : des ateliers linguistiques, des groupes de parole, l’organisation d’évènements favorisant la rencontre et le lien social, la proposition d’activités d’animation et de sorties.
Ces initiatives n’ont pas vocation à se substituer aux actions de droit commun. Si c’était le cas, elles seraient contraires à l’objectif d’autonomie visé avec les familles.
Elles ont cependant toute leur place dans la vie associative, dans un esprit participatif et convivial, contribuant aux solidarités recherchées.
Mode opératoire : organisation participative d’activités, de repas, d’évènements festifs. Mise en place d’ateliers FLE.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Permet l'analyse et le comportement des utilisateurs

  • _ga
  • _gid

Refuser tous les services
Accepter tous les services