Les Tretsois ont commémoré ensemble le 76ème anniversaire de l’armistice du 8 mai 1945


Cela faisait plusieurs mois que les Tretsois n’avaient pu se réunir autour du Monument aux Morts à l’occasion d’une cérémonie commémorative.
Ce 8 mai 2021 les a enfin rassemblé et leur a permis de rendre hommage à celles et ceux qui ont libéré la France de la terreur nazie.
Ainsi, étaient réunis sur la Place du 14 Juillet, élus du Conseil municipal, habitants et Anciens Combattants, mais également le Capitaine VARINI-GRUAT, Chef du Centre de Secours de Trets accompagné par les Jeunes Sapeurs Pompiers, le Major Jérôme HENNEQUIN, le Porte-drapeaux de Trets, le représentant du Souvenir Français Antoine TOLEDO et le Chef de la Police municipale.
Cette journée de commémoration avait débuté au cimetière avec des dépôts de gerbes sur le caveau des Anciens Combattants et à la stèle.
Et c’est à 11h30 que la cérémonie a démarré devant l’Hôtel de Ville par les prises de parole.
Monsieur Maurice CHAGNY, Président des Anciens Combattants de Trets, a livré le discours de l’Union Fédérale des associations françaises d’anciens combattants, victimes de guerre et des jeunesses de l’Union Fédérale :
Le 8 mai 1945, après 6 années de guerre, l’Allemagne nazie capitulait sans condition.
En ce 76ème anniversaire de la fin de la guerre en Europe, les acteurs qui ont participé à ce conflit mondial nous quittent peu à peu. Ils ne sont plus très nombreux aujourd’hui à pouvoir témoigner.
Parmi ces témoins, les soldats de 1940, qui mal commandés et mal équipés, ont fait preuve de vaillance et de courage face aux troupes allemandes. 100 000 d’entre périront durant la bataille de France et 1 800 000 passeront six années dans les camps de prisonniers allemands.
Ce sont les résistants qui, dès août 1940, vont s’opposer aux milices de Vichy et aux troupes allemandes. Parmi eux, 80 000 seront tués, fusillés, morts en déportation ou disparus.
Ce sont aussi les fantassins, aviateurs et marins des Forces Françaises libres, ceux de l’Armée d’Afrique et de la 2ème division blindée qui vont contribuer à libérer la France et qui, en 1945, porteront le combat au cœur de l‘Allemagne jusqu’à sa capitulation.
Ce sont enfin les soldats des troupes alliées, Américains, de l’Empire britannique, de bien d’autres nations qui vont chasser l’occupant de la terre de France. Nombre d’entre eux resteront à jamais sur notre sol, inhumés dans nos cimetières communaux ou dans les cimetières militaires comme celui de Colleville en Normandie ou d’Epinal dans les Vosges.
Des témoins de cette période, il nous reste ceux qui ont subi la rigueur de l’occupation. Ils étaient enfants, adolescents et subirent les privations de toutes sortes, la peur sous les bombardements, la peur de la violence de  l’occupant. Les pertes civiles de la guerre s’élèveront à plus de 300.000.
La guerre ne fut pas seulement une affaire d’hommes et le rôle des femmes fut longtemps réduit et minimisé.
Nombre d’entre elles furent résistantes, d’autres agent secret du Spécial Opération Exécutive de l’armée Britannique ou du Bureau Central de Renseignements et d’Action de la France Combattante.
Marcelle Henry est l’une de ces combattantes oubliées. Membre du Bureau Central de Renseignements et d’Action, elle est arrêtée le 4 juillet 1944 et déportée au camp de concentration de Ravensbrück. Décédée le 24 avril 1945 après son retour en France, elle est l’une des six femmes faites Compagnon de la Libération par le Général de Gaulle.
Cette guerre marqua l’histoire du phénomène horrible de la déportation dans les camps d’extermination. L’humanité doit se rappeler que racisme et totalitarismes sont synonymes de crimes de masse. Pendant cette guerre, des millions d’hommes, de femmes et d’enfants en furent les victimes. Pour notre pays ce furent 76 000 hommes, femmes et enfants déportés pour motif racial. Il n’y eu que 2.400 rescapés.
En ce 8 mai 2021, rendons hommage à tous ces combattantes et combattants, toutes ces victimes ! Le temps qui passe ne doit pas être celui d’un oubli qui serait criminel face à la résurgence actuelle de ces dangers“.
Monsieur Pascal CHAUVIN, Maire de Trets et Conseiller métropolitain, a ensuite livré le message de Geneviève DARRIEUSSECQ, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants :
8 mai 1945.
Par deux fois, l’Allemagne a signé sa capitulation sans condition. Pour l’Europe, la délivrance est là, la guerre est finie. Enfin. Après tant de souffrances et de désolations, après tant d’espérances et de luttes acharnées. Même les épreuves les plus douloureuses ont une fin. Même les tempêtes les plus dévastatrices s’achèvent.
Une joie bouleversée emplit les cœurs, les drapeaux ornent les fenêtres, les embrassades se noient dans la liesse populaire. Derrière les larmes de joie, celles de la peine affleurent. Personne n’oublie les villes ruinées, les vies dévastées, personne n’oublie que l’humanité a payé le plus lourd tribut de son histoire. Notre monde en fut à jamais changé. La Seconde Guerre mondiale est une rupture pour notre civilisation qui se sait, encore davantage, fragile et mortelle. 
Soixante-seize ans plus tard, reliés par notre mémoire commune et épris de la même reconnaissance, nous nous unissons par la pensée et par notre hommage pour saluer le souvenir de celles et ceux qui ont combattu et abattu le fléau nazi.
Pour notre pays, rien ne fut simple, ce combat prit de nombreux visages et la victoire mille chemins. Malgré les ardents soldats de Moncornet, d’Abbeville, des Alpes, de Saumur et tous « ceux de 40 », l’ombre de l’occupation, de la division puis de la collaboration a jeté son voile obscur sur la France.
Il y a 80 ans, en 1941, les flambeaux de la Résistance brillaient déjà. Le flot du refus et de l’espérance montait tandis que la répression forgeait son funeste souvenir à Chateaubriant, au camp de Souge ou au Mont-Valérien. La France libre recevait les ralliements des territoires ultramarins et poursuivait son inlassable épopée. Dans les sables de Koufra, elle nouait un pacte avec la victoire et par la voix du colonel Leclerc regardait déjà vers Strasbourg. A l’instar d’Hubert Germain, dernier des compagnons de la Libération, ce fut toute une jeunesse ardente et résistante qui refusa la défaite et l’asservissement, qui refusa de servir les desseins de l’occupant. Tous, ils ont permis à la France de s’asseoir à la table des vainqueurs.
Cela fut rendu possible par le combat acharné des armées françaises et des armées alliées, par les Forces Françaises Libres qui jamais ne cessèrent la lutte, par le dévouement des résistants de l’intérieur, par chaque Française et Français qui a refusé l’abaissement de la France et la négation de ses valeurs. Notre gratitude demeure indéfectible.
Entendons les mots de Malraux : « un monde sans espoir est irrespirable ». La victoire de 1945 est le succès de l’espérance, mais elle est aussi l’aube d’un nouvel effort collectif pour la reconstruction, pour la paix et pour l’Europe. Hier comme aujourd’hui, face aux épreuves et aux crises du temps, la Nation française se tient debout, résiliente et espérante.
Unis et solidaires, souvenons-nous de l’adversité surmontée et de la liberté reconquise“.
Pascal CHAUVIN a tenu à saluer la mémoire de deux héros tretsois qui nous ont quittés il y a peu : Antonin TEISSIER, à qui il avait remis la médaille de la Ville en août dernier et Martial REYRE.
Les discours ont ensuite laissé place aux dépôts de gerbes, puis une minute de silence a été observée avant que ne retentisse La Marseillaise, puis le Chant des Partisans.
“Mademoiselle” lance la saison estivale 2021 et fait salle comble

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/05/IMG_5288.jpg"><img class="alignright wp-image-49151" src="https://www.trets.fr/

COVID-19 – Plus de 200 Tretsois ont été vaccinés avec le soutien du Département et du SDIS 13

<div dir="auto"> <hr /> </div> [caption id="attachment_49117" align="alignright" width="527"]<a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads

Les jeunes majeurs ont reçu leur toute première carte d’électeur

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2021/06/IMG_4970.jpg"><img class="alignright wp-image-49314" src="https://www.trets.fr

La Ville de Trets a rendu hommage aux victimes du terrorisme ce jeudi 11 mars 2021

<hr /> <h5>Monsieur le Maire et les élus du Conseil Municipal ont rendu hommage aux victimes du terrorisme en se réunissant ce jeudi 11 mars 2021

Un marché de Noël de Trets festif et magique

<hr /> <h5></h5> <h5></h5> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2020/12/IMG_9756.jpg"><img class=" wp-image-47305 alignright" src

Cette année, le Père Noël a déposé sa hotte dans toutes les écoles de Trets

<hr /> <h5></h5> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2020/12/IMG_0840.jpg"><img class="alignright wp-image-47081" src="https://ww

DIFFUSION DU PRIME – La série “Plus belle la vie” a tourné à Trets !

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2020/10/Prime-Plus-Belle-la-Vie.png"><img class=" wp-image-47017 alignright" src="https

Lancement des festivités de Noël entre sapin des enfants et illuminations de la ville

<hr /> <h5><a href="https://www.trets.fr/wp-content/uploads/2020/12/P1990521.jpg"><img class="alignright wp-image-46913" src="https://www.trets.fr/

DEVOIR DE MÉMOIRE – Hommage aux Morts pour la France pendant la Guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie

<hr /> <h5>Ce samedi 5 décembre 2020, la Ville de Trets a rendu hommage aux Morts pour la France pendant la Guerre d'Algérie et les combats du Ma

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Permet l'analyse et le comportement des utilisateurs

  • _ga
  • _gid

Refuser tous les services
Accepter tous les services