Cérémonie des Vœux à la population

Comme chaque année, le Maire, Jean-Claude FERAUD et les élus du Conseil Municipal avaient convié les Tretsois à la traditionnelle cérémonie des Vœux.
Celle-ci s’est déroulée cette année le 12 janvier aux Colombes qui a fait salle comble et en présence d’élus locaux : Georges CRISTIANI Maire de Mimet et Président de l’Union des Maires des Bouches-du-Rhône et du CDG, Frédéric GUINIERI Maire de Puyloubier, Hélène LHEN Maire de Fuveau et Joël MANCEL Maire de Beaurecueil. De nombreux élus s’étaient rendus aux Vœux du nouveau Préfet de Région qui présentait également ses Vœux à Marseille ce même jour.
Les autorités civiles et militaires étaient également présentes : Albin LEPRINCE, Commandant la Compagnie de Gendarmerie Départementale d’Aix-en-Provence et l’Adjudant MIGNOT représentant la Gendarmerie de Trets, ainsi que le Lieutenant Arnaud DELCORDE, Chef de Centre de la caserne de Trets et son adjoint, la Police Municipale et les membres du CCFF.

.

Dès 18h15, les habitants seront accueillis par le Maire et les élus qui leur remettront l’agenda 2018 qui a été réalisé grâce à la participation des artisans et commerçants puis la cérémonie débutera par une belle démonstration des danseuses et danseurs de l’école de danse Atelier Danse, puis la chorale du Foyer Rural interprétera deux morceaux de son répertoire.

Monsieur le Maire prendra ensuite la parole afin de remercier chaleureusement ces deux associations et plus particulièrement Nathalie CERVONI de l’Atelier Danse ainsi que Dominique BELLENGER Président du Foyer Rural et Anna FARROW, la chef de chœur.

.

.

“Les Associations, portées par Marie-Claude MUSSO, 2ème Adjointe, dont c’est une des délégations, ont toujours joué un grand rôle chez nous.
Nous avons ici un tissu associatif très riche, dynamique et varié de 160 associations.
La Municipalité s’investit beaucoup auprès des associations et les accompagne pour toutes leurs manifestations avec mise à disposition gratuite des infrastructures (gymnase, stades, salle multi-activités), prêt de salle de réunion, prêt de matériels, logistique…”
Jean-Claude FERAUD indiquera ensuite avoir “un peu bousculé le protocole en commençant par les  associations” puis il reprendra le cours normal de cette cérémonie remerciant alors toutes les personnes présentes, habitants, commerçants, membres des associations, élus, autorités civiles et militaires…
“Cette cérémonie est très importante pour moi car elle me donne l’occasion de rencontrer beaucoup de Tretsois, à titre amical et dans une  ambiance décontractée mais également de vous rendre des comptes, car je suis garant de l’argent public, donc le vôtre, et vous devez savoir comment nous l’utilisons.
Contrairement à des rumeurs et des malveillances visant à nous discréditer, je ne vous mens pas je fais ce que je dis et je tiens mes promesses.
Depuis 2008, vous commencez pour la plupart à bien me connaître. En général, on me qualifie plutôt de rigoureux, et parfois même de l’être un peu trop. Je suis rigoureux, légaliste et républicain.
J’avais pris des engagements devant vous il y a maintenant 10 ans et j’ai tenu mes promesses”.
Puis Monsieur le Maire abordera les finances communales. Un diaporama l’accompagnera tout au long de son discours, illustrant les différents thèmes abordés.
“Comme vous allez le voir, les résultats financiers portés par Solange FABRE, 4ème Adjointe, en témoignent. Et même si je vous ennuie un peu, regardez bien ce qui est projeté sur l’écran derrière moi. 0 % d’augmentation d’impôts depuis 2008 alors que l’État continue à matraquer les retraités, les agriculteurs, les épargnants notamment.
J’espère qu’à cette heure où le nouveau Préfet de Région présente lui aussi ses Vœux à la Préfecture à Marseille, il annoncera de meilleures nouvelles pour nos communes.
Trets est aussi moins endettée que beaucoup d’autres communes de la même strate avec 646 €/hab/an contre 918 € pour les communes de la strate.
Pourtant, des investissements très importants, 11 millions d’€ cette année, ont été réalisés pour améliorer notre cadre de vie, en grande partie grâce au Conseil Départemental.
En 2008, les finances de Trets étaient en négatif, alors qu’aujourd’hui nous sommes en positif. La situation financière de notre commune est excellente mais nous devons continuer à être rigoureux car avec les baisses des dotations de l’État (- 700 000 € en 6 ans) l’avenir des communes est sombre…
L’État se désengage de plus en plus et la Métropole, qui nous est imposée par ce gouvernement, ne va pas arranger la situation, bien au contraire… Cette Métropole est unique en France. Et le pire est à venir avec la fusion Métropole/CD13 voulue par Emmanuel Macron. On supprime quelque chose qui marche bien pour le remplacer par une structure déjà en faillite avant de commencer. Espérons qu’avec Martine VASSAL on innovera peut-être avec un département métropolitain…
Je tiens à préciser que je n’ai jamais voté les augmentations de taxes décidées par la Métropole marseillaise et cette année, j’ai même refusé de voter le budget de cette Métropole
On nous enlève des compétences essentielles pour la gestion de nos communes mais comme ils sont incapables de les exercer à Marseille, ils nous rendent ces compétences pour 2018…
Mais néanmoins, en 2018, si la Métropole nous rétrocède temporairement ces compétences, elle veut quand-même en garder le pouvoir de décision et garder le pognon alors que c’est nous, la commune, qui devons faire le travail… c’est un peu fort de café ! du racket fiscal !!!”
Il donnera alors l’exemple des bornes à incendie (près de 170) sur la commune, expliquant alors que leur entretien coûte 2800 € par an et par borne et que la Métropole récupère ces 2800 € pour gérer ces bornes, mais “n’étant pas capables de les gérer malgré leurs 7500 fonctionnaires, ils nous rendent cette gestion tout en gardant les sous, faisant de même pour la voirie, le tourisme, le PLU, l’eau, l’assainissement…”
Puis il abordera le thème du cadre de vie à Trets citant alors les élus qui en ont la charge : André ISIRDI – 5ème Adjoint, Gilbert ROBIGLIO – 1er Adjoint, Jean FERRARO, André ROGOPOULOS et Fabrice ALBERTO
“Comme vous avez pu le constater, nous avons fait de nombreux travaux de voirie et réseaux en 2017 et je présente mes excuses aux riverains pour les nuisances subies même si ces travaux étaient indispensables… (le boulevard Jean Jaurès, le tour de Ville avec Esquiros, Boyer et Vauban, l’avenue de Grisole, le Chemin de Peynier, le Chemin de Saint Jean, le Quartier Feraud et l’avenue Léo Lagrange)” rappelant alors que tous ces travaux sont financés à 60 % par le Conseil Départemental, 20 % par le Pays d’Aix et 20 % par la commune.
Jean-Claude FERAUD poursuivra en parlant de laménagement du territoire avec Daniel ODDO, 3ème Adjoint.
“Trets, c’est plus de 7100 Ha qui nécessitent une attention de tous les jours, c’est aussi 2000 Ha de surfaces agricoles et c’est aussi 4200 Ha de zones naturelles.
L’outil pour façonner notre paysage, c’est le Plan Local d’Urbanisme qui a été voté en Conseil Municipal le 12 décembre dernier et sans recours, je l’espère, car sinon c’est la Métropole qui décidera à notre place. Avec ce PLU, j’ai souhaité favoriser un développement maitrisé de notre commune afin de respecter notre histoire, notre patrimoine et notre environnement naturel. Je veux préserver Trets et ce PLU protège notre qualité de vie car votre qualité de vie, c’est notre boussole et nous y sommes très attentifs”.
Il indiquera avoir également tenu à “protéger particulièrement la zone agricole qui comporte, dans ce nouveau PLU, 50 Ha supplémentaires pour protéger notre environnement et sauver la cave coopérative car, sans un aménagement de notre PLU destiné à corriger les nombreuses infractions accumulées depuis des années, les pressoirs devaient être démontés et le risque pénal encouru aurait fortement compromis l’avenir de la cave. Je remercie Gérard MONGES d’avoir compris les enjeux et d’avoir collaboré avec moi pour tenter de résoudre ces problèmes graves”.
Puis, il parlera de l’aménagement du quartier Cassin : “C’est un projet pour les 15 ans à venir avec notamment la création d’une Gare Routière adaptée et sécurisée dès 2018. C’est un projet pour un quartier durable qui fera le lien entre le centre-ville et la Burlière avec une architecture moderne, en harmonie avec le centre-ancien”.
Jean-Claude FERAUD abordera ensuite la réhabilitation du centre-ancien rappelant alors les 68 logements réhabilités pour les tretsois depuis 2008 et les 12 derniers qui le seront en 2018
Puis il insistera sur la poursuite de l’embellissement de Trets et la valorisation de son patrimoine avec les actions menées dans l’Église classée pour sauver l’autel de Veyrier qui s’effondre et les façades qu’il faut restaurer mais également le Château des Remparts pour lequel un projet  de rénovation a été lancé avec la DRAC pour 7 millions d’€. “Ce ne sera donc pas terminer d’ici la fin du mandat !”
Il parlera alors de l’importance d’entretenir ce beau patrimoine pour garantir sa transmission aux générations futures. Il abordera alors le thème de l’enfance et de la jeunesse, citant alors les élues de ces délégations : Évelyne BERRENI 8ème Adjointe, Nathalie TRONCET, Nicole NOZZI, Sylvie RIMEDI, Valérie PROVITINA et Muriel CAPIALI.
“Les enfants ont toujours été notre priorité. Il existe à Trets 7 écoles communales et 2 crèches municipales. Aujourd’hui, nous sommes au taquet et il nous faut donc prévoir un nouveau groupe scolaire dans les 3 ans qui viennent et vous pouvez compter sur moi. En tant que Maire j’ai la responsabilité des écoles communales, maternelles et élémentaires. Ceci n’est pas nouveau, ça date de Jules FERRY.
Nos 1000 élèves doivent bénéficier d’un nouveau groupe scolaire. Les premiers travaux débuteront avant la fin de ce mandat et je compte bien les poursuivre dans le mandat suivant. Bien entendu, si vous me faites l’honneur de me reconduire dans cette humble et noble fonction de Maire avec mon équipe d’intérêt communal. Je suis d’ailleurs prêt à accueillir toutes les bonnes volontés… pour travailler… et non pas pour faire de la cuisine politicienne”.
Jean-Claude FERAUD rappellera alors ses convictions et indiquera que le bilan qu’il présente montre très bien que la commune est gérée sans barrières politiques.
“Depuis 9 ans, notre seule ambition est de travailler pour améliorer votre vie de tous les jours et notre cadre de vie. Je me répète mais c’est important, ici il n’y a pas d’augmentations d’impôts, ni de voltiges fiscales, il n’y a pas d’endettement superflu mais une dette maîtrisée et la municipalité entreprend de nombreux travaux et des investissements d’avenir comme la gare routière et le projet du premier lycée de Trets que j’ai soumis à mon ami Renaud MUSELIER, Président de la Région, et à Monsieur le Recteur d’Académie”.
Puis il conclura sur la jeunesse en parlant des colonies de vacances (100 000 € d’aides de la Municipalité au départ en colonies depuis 2014), du nouvel Espace Jeunes et des actions menées pour favoriser le lien intergénérationnel ce qui l’amènera à parler du “Bel Âge” citant alors les élues qui en ont la charge : Martine BIZZARI 6ème Adjointe, Nicole   NOZZI et Samia BOUDJABALLAH.
“C’est aussi une partie de ma délégation au Conseil Départemental, donc je m’en occupe beaucoup. Les gens du « bel âge », car on ne dit plus « les séniors », méritent tout notre respect et notre considération. Ainsi, le restaurant qui leur est dédié, l’Escandihado, sert 6 535 repas/an. Et c’est pourquoi nous multiplions les animations à leur égard, en les adaptant à leur dynamisme car ils vieillissent de mieux en mieux et participent à de nombreuses activités : ateliers informatique, après-midis festifs avec l’ES 13, la Fête des Grands-mères, la galette des rois, les randonnées, l’aqua-gym…”
Jean-Claude FERAUD poursuivra en parlant de la solidarité, et notamment du Centre Communal d’Action Sociale, citant alors sa 2ème Adjointe Marie-Claude MUSSO dont c’est une des délégations : “Le social exige de la discrétion et beaucoup d’humanité et ces qualités se retrouvent chez Marie-Claude MUSSO.
LE CCAS, c’est près de 400 000 € de budget par an. L’accent de la politique sociale porte avant tout sur l’insertion, tant au niveau de l’emploi que du logement (338 logements sociaux à Trets). Le CCAS c’est aussi plus de 200 attributions de logements aux Tretsois depuis 8 ans, 72 attributions d’aide d’urgence, en tout, 166 permanences au service des Tretsois, un atelier d’alphabétisation et un groupe parole de femme avec Martine BIZZARI…”
Puis il abordera la question de la santé à Trets avec la permanence médicale, le projet de la Maison Alzheimer remis sur les rails, la maltraitance des enfants et la protection des animaux avec Danièle ROCHER.
En tant que médecin et en me basant sur mon expérience, j’ai souhaité la création de cette permanence médicale depuis ma première élection en 2008 car je savais qu’il manquait ce maillon à Trets. En collaboration avec le Docteur Jérémie CHAUMOITRE, Médecin urgentiste que je connaissais de la Polyclinique du Parc Rambot, nous avons œuvré pour la concrétisation de ce projet qui a vu le jour en 2012. Actuellement, ce sont 700 patients par semaine qui sont accueillis de 9h à 22h et 7j/7 par un pool de 5 médecins urgentistes. La réussite de cette permanence médicale prouve bien sa nécessité et je remercie le Docteur Jérémie CHAUMOITRE et les autres médecins qui exercent au sein de cet établissement de santé accessible à tous.
De nombreuses péripéties ont émaillé la genèse de la maison Alzheimer… elle verra enfin le jour cette année grâce au groupe Colisée qui a repris ce projet et à qui j’ai d’ailleurs demandé de me rencontrer afin d’étudier ensemble les recrutements. Cette structure ouvrira des emplois aux Tretsois”.
Monsieur le Maire abordera ensuite la question de l’emploi à Trets, citant alors Céline AUDRIC en charge de cette délégation.
“Nous créons toutes les conditions favorables pour développer l’emploi sur Trets. Pour preuve, le chômage à Trets n’est qu’à un seul chiffre : moins de 9 % alors que sur Marseille, il est à 2 chiffres.
Nous accompagnons le développement des entreprises pour permettre aux Tretsois d’accéder aux emplois qui s’implantent sur notre territoire. Ainsi, l’extension de la Burlière sur 23 Ha et 44 lots, va amener sur la commune de nouvelles entreprises créatrices d’emplois. L’enseigne Carrefour va prochainement se déplacer à l’intérieur de la Burlière et j’ai imposé que le nombre de magasins dans la galerie marchande n’augmente pas pour protéger et ne pas concurrencer les petits commerces de proximité.
Et c’est en suivant cette logique que nous poursuivons la défense de nos commerçants de proximité avec la signature d’une Convention avec la CCIMP, avec le soutien à l’association des Commerçants « Les Vitrines de Trets », avec l’embellissement du centre-ville et la prochaine mise en place d’une zone bleue sur les artères commerçantes (17 €) et la gratuité totale des autres parkings municipaux et enfin avec le développement du marché du mercredi mené activement par Gilbert ROBIGLIO (70 forains)”.
Il poursuivra en parlant des actions menées au niveau culturel et festif avec l’organisation de nombreuses animations et festivités en centre-ville avec Guy FERRETTI 9ème Adjoint, Véronique LEROUX, Jean-Luc AVENA et Cyril ACCOLLA.
“Trets, Première Capitale Provençale de la Culture en 2017, c’est un label qui récompense, comme l’a dit Martine VASSAL, la qualité et la diversité de l’offre sur notre commune, avec 60 événements gratuits et plus de 16 000 visiteurs sur l’année. Le Salon de la Gastronomie dont le succès ne faiblit pas. Les traditions avec le carnaval des enfants, le Feu de la Saint Jean, la Saint Éloi, la Fête de la Libération, le défilé pastoralier et le Marché de Noël.
On ne peut pas dire que les commerçants et artisans de Trets ne soient pas protégés par la Mairie. Nier ce soutien de la Mairie à l’emploi local, ce serait nier l’évidence”.
Puis il parlera du sport à Trets, citant Georges LUVERA, 7ème Adjoint et Michel COCHE : “À titre personnel, je suis un fana de sport, vous le savez ! Mais je pense aussi que le sport est aujourd’hui la meilleure arme contre les incivilités et la petite délinquance car à ce jour on bascule facilement. Et en toute modestie, je crois pouvoir dire qu’à Trets on offre les meilleures installations possibles : au complexe sportif de la Gardi avec stades, gymnase, salle multi-activités, tennis, pistes de bi-cross…”
Jean-Claude FERAUD abordera ensuite le thème de la sécurité avec Patrice PEREZ, Conseiller Municipal dont c’est la délégation.
“Je vous rappelle que la Police Municipale ne peut pas tout faire… et que c’est à l’État d’exercer son pouvoir régalien et d’assurer la sécurité des biens et des personnes. La commune entretient de très bons rapports avec les services de l’État et les Gendarmes mais, je le répète, c’est à l’État de nous protéger !
Alors, peut-être je vais en dire trop, mais cela me parait nécessaire : nous avons connu à Trets l’immigration italienne, espagnole, polonaise, russe et algérienne et il n’y a jamais eu d’actes de      violences religieuses. Je suis favorable à l’intégration et à la laïcité, mais je m’élèverai toujours contre le communautarisme qui est une gangrène.
La Municipalité a pris des mesures importantes pour assurer la sécurité des Tretsois et lutter contre les incivilités qui nous coûtent cher : 80 cameras de vidéo-protection et un centre de supervision urbain.
Mais également et encore grâce au CD et à Martine VASSAL : un nouveau centre de secours récemment ouvert en juin 2017 abritant 97 pompiers dont 17 professionnels et des moyens modernes, les plus efficaces, en collaboration avec les bénévoles du CCFF et les sapeurs-forestiers. Je vous demande de les applaudir car ils nous protègent tous les jours, nous l’avons vu cet été lors des feux. Et je remercie particulièrement Gilbert ESTEVE, Arnaud DELCORDE et Alain MICHEL.
Toujours grâce au Département, nous verrons également la création d’une nouvelle gendarmerie en 2018-2019. J’en profite pour vous assurer que le Département avec Martine VASSAL et le Colonel FERRAND, Commandant des Forces de Gendarmeries des Bouches-du-Rhône, m’ont confirmé le début des travaux de la nouvelle Gendarmerie en septembre 2018″.
Enfin, il parlera de “la fameuse vague de PV de fin novembre”… “j’en suis désolé pour les victimes…une fois de plus, je ne suis pas un menteur et je n’ai jamais donné de tels ordres à la Police Municipale. Vous vous doutez bien que je ne suis pas suicidaire pour demander aux agents de la Police Municipale de verbaliser à 135 € sur l’avenue Cassin, un mercredi matin, jour de marché, sans information préalable alors que ce stationnement est toléré depuis 20 ans !!! Et encore moins de leur demander de verbaliser dans des lotissements privés !
Donc, comme je l’ai dit, je suis outré par cet excès de zèle de certains agents à la Police Municipale et les fautifs ont été  sanctionnés disciplinairement.
Mais malheureusement, avec les PV électroniques, je n’ai pas la possibilité de rembourser ces excès.
Je le regrette très sincèrement et les agents qui ont manqué de discernement ou de bon sens ne peuvent plus verbaliser car je leur ai retiré l’accès aux PV électroniques”.
Jean-Claude FERAUD conclura en indiquant que l’année 2017 a été riche en manifestations et en travaux mais il nous reste encore du travail à effectuer jusqu’en 2020, et même au-delà. Je vous ai déjà énuméré une liste de réalisations en cours qui s’achèveront en 2018 : tennis, église, boulodrome, gare routière mais aussi d’ici cet été : l’achèvement des travaux de voiries et réseaux (Victor Hugo, Villemus, Mistral, Rue des Minimes, Chemin d’Auriol, Gardi, Lotissement Cabassude, Place Mairie et Denfer Rochereau, PVR la Gardi, Bassin d’orage à la STEP, 600 000 € pour améliorer le fonctionnement), la création d’un nouveau groupe scolaire, le projet de réhabilitation du Château et porter le dossier de création du premier lycée de Trets”.
Il remerciera ensuite tous ses élus pour leur travail au quotidien à ses côtés.
“Mes remerciements vont également aux agents des services municipaux qui œuvrent pour vous offrir un service public de qualité, avec une mention spéciale pour toutes les tatas des écoles au service de nos enfants ainsi que pour les agents des services techniques qui sont indispensables à toutes nos actions. Je voudrais leur dire ce soir que je continuerai à leur témoigner ma reconnaissance et ma gratitude et que ce ne sont pas quelques tags mensongers qui cherchent à créer la zizanie entre nous qui vont m’influencer.
Alors, à toutes et à tous, mes meilleurs vœux pour 2018 et continuons ensemble à œuvrer pour Trets et notre bien vivre”.
Puis, avant de descendre de scène, il appellera Alain MICHEL qui vient de prendre sa retraite du SDIS pour le remercier une nouvelle fois de son dévouement et lui remettra, au nom de la Ville de Trets, un cadeau pour toutes ces années au service des Tretsois.
Enfin, il adressera ses chaleureux remerciements à Frédéric CINO et Sébastien RECOURS pour la préparation de l’apéritif, à Rolland BAUX pour la sonorisation et JCT pour la réfection de l’éclairage de cette salle, à Nadine DHO pour le fleurissement de la salle et à tous les commerçants et artisans pour leur participation au petit agenda qui a été donné et qui sera distribué sur toute la commune.
La Marseillaise sera alors chantée par les élus et l’assemblée debout.


Puis, cette soirée se poursuivra atour d’un apéritif convivial et chacun se verra remettre à la sortie un exemplaire du bilan 2014/2017. Ce bulletin spécial est à votre disposition dans tous les établissements municipaux.


Retour en images et en vidéos sur cette cérémonie des Vœux 2018 à Trets

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Permet l'analyse et le comportement des utilisateurs

  • _ga
  • _gid

Refuser tous les services
Accepter tous les services